ARCHIPELS

A Propos


 
Etabli.jpg

Slow Made

La notion de Slow Made signifie "en prenant le temps nécessaire". 

Dans un but de ''développement patient", il s'agit de remettre au centre la valeur temps, propre aux métiers de l'artisanat, dans le but de mieux produire, de mieux travailler et de mieux consommer. Et ce, autour de 6 notions : la recherche, le geste, la pratique, la transmission, l'appropriation et le prix juste. 

 

 ARCHIPELS n'est le travail que d'une seule personne. Chaque bijou est fait un à un à la main. C'est pour cela, qu'en cas de commande personnalisée, les délais peuvent être particulièrement longs : des échanges avec les clients, du choix des matières premières, puis la fabrication ; chaque étape doit prendre le temps qui lui est nécessaire. 

Faire le choix d'acheter chez un artisan, c'est donc valoriser son savoir-faire, son travail, son territoire, et redonner le temps de faire les choses.  

 

Ethique

Connaître l'origine des matières premières n'est pas toujours évident tant celles-ci passent par de nombreux intermédiaires avec parfois, un certain manque de transparence avant de finir entre nos mains.

ARCHIPELS s'engage à faire le maximum pour fournir des ouvrages fabriqués avec les matériaux les plus "propres" possibles en privilégiant l'utilisation d'argent et d'or recyclés, et d'or labellisé soit Fairmined soit Fairtrade dans un second choix. Dans le cas contraire, ARCHIPELS tiendra à le préciser pour l'ouvrage en question. 

Hormis le Processus de Kimberly essayant (tant bien que mal) d'assurer la traçabilité des diamants, il n'existe aucun moyen officiel de justifier de l'origine de la plupart des pierres. C'est une industrie qui ne répond pour ainsi dire à aucune régulation.  C'est pour cela qu'ARCHIPELS privilégie les pierres venant de territoires tels que le Canada, les USA, l'Australie et l'Europe. Pour le reste, l'atelier se fourni chez des revendeurs de confiance, en lien avec des mines artisanales et les filières “Conflict-Free”, évitant ainsi le financement indirect de conflits armés, notamment sur le territoire africain. 

 

Produits et environnement 

ECALGRAIN.jpg

Le processus de fabrication de chaque bijou, de la conception à l'envoi chez le client, est pensé de façon à ce que l'impact sur l'environnement soit le moindre possible. 

  • Aucun produit nocif pour l'environnement n'est utilisé pour la fabrication des bijoux ARCHIPELS. Des alternatives (également moins dangereuses pour la santé) aux produits traditionnels existent et on ne va pas s'en priver !

  • La majorité des déchets est évidemment recyclé...On ne jette pas les chutes de métaux précieux à la poubelle.

  • Les écrins sont en papier kraft recyclé avec une mousse velours biodégradable.

  • La papeterie est en matériaux recyclés biodégradables. Il en est de même pour les fournitures d'envoi, ou bien c'est de la récup' ! D'ailleurs n'hésitez pas à réutiliser nos petits colis.

 

Charlotte

Tronche.jpg

Originaire de Cherbourg, je pars m'installer quelques années à Londres après mon Bac, avant de reprendre des études aux Beaux Arts de Lille.

De là, un très bref retour sur Cherbourg conjugué à mon passé londonien me mène à Glasgow en Ecosse, où je commence l'apprentissage de la bijouterie-joaillerie à la Glasgow School of Art. 

De retour en France presque 4 ans plus tard, je poursuis mon apprentissage à Paris à l'Ecole Boulle et sort diplômée en 2017.

 

Après un passage au sein d'un atelier de haute-joaillerie situé à deux pas de la Place Vendôme, je décide assez vite de quitter Paris afin de revenir m'installer dans ma ville natale (et surtout près de la mer) pour y créer ARCHIPELS. 

En novembre 2018, j’obtiens le titre d’Artisan d’Art à la Chambre de Métiers et de l’Artisanat de la Manche.